Chaque chose, de Julien Neel

Ça commence par un homme qui va rendre visite à son père malade. Les souvenirs remontent, comme un certain été où son père, magicien, vivant de petits boulots, accepte d’endosser le rôle d’un super-héros de publicité ! Il embarque son fils pour des vacances inattendues. Julien est entraîné dans une drôle d’équipée de gens ordinaires, pour un été inoubliable.Julien Neel - Chaque chose.

Confronté à la maladie de son père, affaibli et diminué, le narrateur voit remonter ses souvenirs d’enfance… Ces allers et retours entre l’enfance et l’âge adulte, menés d’une main de maître, montrent des liens ténus mais solides. On ne peut qu’être touché par cette relation entre un fils et son père bourru, drôle, maladroit, tendre à sa manière… Aujourd’hui, le fils devenu père à son tour ne peut dire à son propre père toute la tendresse qu’il lui voue… « Chaque chose… », c’est l’indicible sentiment qui unit ces deux-là. Une merveille.

Julien Neel, Chaque chose, Gallimard, collection Bayou, 2006, 9782070572977

Publicités