Comment bien rater ses vacances, d’Anne Percin

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l’ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !Comment (bien) rater ses vacances par Percin

Un livre parfait pour les vacances : facile à lire, bourré d’humour et de rebondissements, ce roman a un autre avantage : un héros, Maxime, doté d’une véritable épaisseur, et qui prend de la maturité au fil des pages. Un ton alerte, un récit jubilatoire, et en bonus, la playlist de Maxime. A ne pas rater !

Extrait :
« Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J’espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j’ai mangé Hector [le chat de sa mamie] mais pas tout d’un coup, j’en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j’ai l’eau-de-vie de Mamie, ça m’aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m’envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c’est l’heure de ma piqure d’héroïne.
Gros bisous, votre fils-aimé,
Maxime ».

Anne Percin, Comment bien rater ses vacances, Rouergue, 2010, 9782812601910