Certaines n’avaient jamais vu la mer, de Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer par OtsukaDe jeunes Japonaises quittent leur pays dans les années 1920, pour épouser aux Etats-Unis un homme qu’elles n’ont pas choisi. Des vies d’exilées, des mariages forcés qui seront autant de fiasco.

C’est un roman étrange et atypique, qui raconte une histoire commune en utilisant le pronom « nous ». C’est parfois déroutant mais cela donne un sentiment de collectif, de groupe, d’appartenance très puissant… Toutes ces jeunes femmes venant du Japon, et qui débarquent aux Etats-Unis, dans une culture très différente, et qui vont voir leurs attentes déçues, vont avoir des parcours très divers, mais ce roman réussit à les unir dans un destin commun, à nous faire effleurer l’universel dans ces vies d’exilées.

Julie Otsuka, Certaines n’avaient jamais vu la mer, Phébus, 2012, 9782752906700