Les séparées, de Kéthévane Davrichewy

Le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l’enfance ne se quittaient pas se sont perdues. Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement au fil des souvenirs, de comprendre cette rupture amicale, que réactivent d’autres chagrins. Plongée dans un demi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice.Les séparées

Des portraits très subtils, deux vies entrecroisées, et puis le poison du doute, des secrets, de la jalousie… Une telle amitié peut-elle être brisée ? L’écriture est juste, les voix d’Alice et de Cécile se répondent, se heurtent. L’histoire de cette amitié est émouvante jusqu’à la dernière ligne.

Kéthévane Davrichewy, Les séparées, Sabine Wespieser, 2012, 9782848051062