Une longue journée de novembre, d’Ernest J. Gaines

https://i1.wp.com/www.babelio.com/couv/cvt_Une-longue-journee-de-novembre_8540.jpegLauréat du National Book Award, Ernest J. Gaines revisite le temps de deux nouvelles le territoire de son enfance, la Louisiane. Prêtant voix au jeune Ti-Bonhomme, un gamin à peine haut de six printemps, il raconte les zizanies et les disputes familiales avec une candeur désarmante et  » en comprimé « . Et si parfois  » le ciel est gris « , le jeune narrateur de la seconde nouvelle nous rappelle qu’il n’y a pas que la misère, les voitures en panne, le grêle et les rages de dents dans le pays du Bayou et de la canne à sucre, mais aussi les éclats de rire de l’enfance.

Deux très beau textes, racontés à hauteur d’enfant. La narration est fluide, déroutante parfois comme peut l’être la pensée d’un enfant. On s’immerge totalement dans la vie quotidienne des coupeurs de canne à sucre de Louisiane. Des dialogues savoureux et de beaux portraits.

Ernest J. Gaines, Une longue journée de novembre, 10/18, 1996, 9782264023131

Publicités