La pâtisserie Blyss, de Kathryn Littlewood

La pâtisserie de la famille Bliss cache un très vieux secret : un ancien livre de recettes magiques. Alors que leurs parents s’absentent quelques jours, Rose et ses frères et soeurs se retrouvent seuls à tenir la boutique. Qu’à cela ne tienne, c’est le moment rêvé pour tenter quelques recettes très spéciales ! Mais les muffins d’amour et les cookies de la vérité vont transformer la petite ville de Calamity Falls en véritable maison de fous… C’est le moment que choisit un étrange personnage pour faire son entrée : « Tante » Lily, aussi excentrique soit-elle, est là pour aider les enfants Bliss à tenir la boutique. À moins qu’elle ne cherche à s’emparer du Livre ?

La couverture présente un dessin assez enfantin, qui semble inviter à la gourmandise, et au mystère… En réalité de mystère, il n’y en a pas franchement. Ni la tante Lili, ni le Livre secret, ne semblent impénétrables au lecteur. On suit donc avec plus ou moins d’ennui les aventures alambiquées de la fratrie qui, en l’absence des parents, multiplient les bêtises et tentent de les réparer. La fin est attendue, et bien sûr, pousse le lecteur à se précipiter sur le tome 2… ce que je n’ai pas fait : décidément trop sucré !

Kathryn Littlewood, La pâtisserie Bliss, Pocket, 2013, 9782266221559