Danser les ombres, de Laurent Gaudé

Danser les ombres par GaudéEn ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu’elle ne partira plus, qu’elle est revenue construire ici l’avenir qui l’attendait.
Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d’un groupe d’amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne l’envie d’aimer et d’accomplir sa vie. Mais, le lendemain, la terre qui tremble redistribue les cartes de toute existence…

D’abord Laurent Gaudé plante ses personnages : la belle Lucine qui veut enfin vivre pour elle, Saul le médecin raté qui veut se sentir libre, Matrak l’ancien tortionnaire rongé par la culpabilité, et puis les autres, les amis du vieux Tess, qui se retrouvent pour jouer aux dominos. Lorsque la Terre tremble, les cartes sont redistribuées : qui est vivant, qui ne l’est plus ? Cette question reste suspendue pendant d’interminables heures, d’interminables pages, que le lecteur, emporté par l’écriture lyrique et envoûtante, parcourt avec effroi et frénésie. Dans ce temps suspendu, les mains s’écorchent sur les blocs de béton, les soins s’organisent, les vivants tâchent de le rester pour au moins compter les morts. Et la vie qui reprend, doucement, ses droits. Une magistrale leçon d’espoir et de beauté.

Laurent Gaudé, Danser les ombres, Actes Sud, 2015, 9782330039714

Publicités