Le chant de l’innocent, d’Irène Cohen-Janca

Dans les années 1950, Rémi vit avec ses parents dans un immeuble bourgeois. Il supporte Le chant de l'innocent par Cohen-Jancamal leur univers étriqué et mesquin. Il se lie d’amitié avec Pierre, qui vient d’arriver de Marseille, chez qui règne un désordre bohème et dont les parents sont plus permissifs. Il ne voit pas la tristesse de la mère de Pierre, ni les absences prolongées du père. Mais un jour, une voisine lui ouvre les yeux…

Irène Cohen-Janca met le doigt sur un point noir de l’histoire contemporaine : un certain nombre de Français ont dénoncé des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale. La génération suivante, celle de Rémi, a dû faire face à ce fait : le cerner, le comprendre, l’intégrer, le digérer. Ce court roman rend compte de ce processus et des obstacles rencontrés par Rémi. Sa détermination à connaître la vérité le mène à se détacher de ses parents, à devenir plus adulte.

Irène Cohen-Janca, Le chant de l’innocent, Rouergue, DoAdo, 2008, 9782841569212

Publicités