Le poulet fermier, d’Agnès Desarthe

Le poulet fermier par DesartheUn fermier sans qualités. Chez les Dumordu, on est fermier de père en fils. C’est ce qu’Archibald Dumordu a déclaré à son fils Douglas, juste avant de mourir. Malheureusement, il n’a rien eu le temps de lui dire d’autre. Douglas veut bien devenir fermier, mais il ne sait pas traire les vaches, il croit que même les carottes poussent dans les arbres. Les fermiers des alentours se moquent tous de lui mais Douglas sait parler aux animaux et dans son poulailler, il y a un poulet qui s’appelle Ernest, un poulet merveilleux, qui peut transformer sa vie.

Douglas est maladroit et un brin stupide, tandis qu’Ernest le poulet est drôlement malin  : voilà une paire bien assortie  ! Tous les deux sont bien sympathiques… L’idée de départ est basée sur l’expression « poulet fermier » prise au pied de la lettre. Les dessins d’Anaïs Vaugelade sont drôles et expressifs. Pour recevoir de l’aide, il suffit parfois … de la demander !

Le poulet fermier, d’Agnès Desarthe, illustré par Anaïs Vaugelade, Ecole des loisirs, 2013, 9782211212076

Publicités