Charlotte, de David Foenkinos

Couverture CharlotteCe roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant: « C’est toute ma vie. » Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Le roman décrit la vie d’une artiste incroyable et méconnue, Charlotte Salomon. La forme choisie : des phrases courtes, à la ligne, donne le sentiment d’une épure, et impulse un rythme particulier. On entre ainsi dans la vie, dans l’œuvre de Charlotte, et le résultat est prenant, saisissant. Dommage que le pathos l’emporte parfois sur l’analyse…

Pour prolonger cette lecture, il faut absolument découvrir l’oeuvre de Charlotte Salomon ici.

David Foenkinos, Charlotte, Gallimard, 2014, 9782070145683

Publicités