Ulysse, les chants du retour, de Jean Harambat

Ulysse : Les chants du retour par HarambatQuand Ulysse revient enfin sur son île d’Ithaque, vingt ans après son départ, personne ne l’attend plus. Il lui faut alors lutter pour récupérer son île, et Pénélope sa reine.

C’est bien la reconquête de Pénélope, sa femme qui l’a si patiemment attendu, qui est l’épreuve la plus difficile pour Ulysse, même si les prétendants lui donnent du fil à retordre.

Jean Harambat nous plonge dans ce dernier voyage d’Ulysse avec des talents de conteur. Il convoque aussi des spécialistes, ou des gens plus anonymes, et chacun propose une interprétation. L’auteur nous interroge sur le sens du voyage, l’oubli et la reconquête de soi, le temps, la vérité et le mensonge.

C’est subtil et intelligent ; c’est beau aussi : les tons ocre ou bleu sont splendides. La couleur est un véritable atout pour le récit. La page où Télémaque reconnaît son père n’utilise que le noir et le blanc, les personnages sont de simples silhouettes. Pourtant le rendu est d’une rare intensité, qui est renforcée par la pudeur de l’auteur : « il leur prit à tous deux un besoin de sanglots ».

Jean Harambat, Ulysse, les chants du retour, Actes Sud, 2014, 9782330036461