Adam et Thomas, d’Aharon Appenfeld et Philippe Dumas

Adam et Thomas par AppelfeldLa maman d’Adam le conduit dans la forêt en lui promettant de revenir le chercher le soir. Pendant la journée, le jeune garçon rencontre Thomas, lui aussi caché là par sa mère, tandis que les rafles de Juifs se succèdent dans le ghetto. Lorsque vient la nuit, leurs mères ne sont pas revenues. Les deux enfants s’organisent pour survivre à la faim, à la pluie, à la neige et au vent.

La forêt, lieu symbolique, où se dissolvent les repères, est l’endroit où se cachent ces deux garçons que tout oppose, Adam et Thomas. Ils se révèlent à eux-mêmes et à l’autre. Adam, croyant, pragmatique, habile, se débrouille pour organiser la survie. Thomas, angoissé, sceptique, rêveur, s’interroge sans cesse. Les deux garçons expriment leurs doutes et leurs espoirs, ils échangent des pensées graves et profondes – et profondément enfantines- sur la religion, la guerre, l’amour. Ce roman alterne les phases de récit et les discussions philosophiques, ce qui peut désarçonner le jeune lecteur. Il se situe entre l’autobiographie, le récit d’aventure, le conte ; il est  hors du temps, parle de courage, de solidarité, de générosité. Les illustrations de Philippe Dumas adoucissent le récit, et dégagent une grande émotion.

Aharon Appenfeld, Philippe Dumas, Adam et Thomas, Ecole des Loisirs, 2014, 978-2211217303

Publicités