Le jardin de minuit, d’Edith

EdithLe frère de Tom, Peter, a la rougeole. Pour éviter la contagion, Tom est hébergé chez oncle Allan et tante Gwen. Quel ennui ! Que le temps est long chez eux ! Seule chose digne d’intérêt : une imposante horloge qui trône au rez-de-chaussée. Elle n’a pas bougé de là depuis des décennies car elle est vissée au mur, et les vis sont rouillées… La nuit, Tom ne parvient pas à dormir. Il remarque alors que l’horloge sonne treize coups. Treize ? Tom descend, et ouvre la porte de derrière.

Il découvre là un merveilleux jardin, et y rencontre une petite fille Hatty. Mais Tom est invisible aux yeux de tous, sauf ceux de Hatty, qui elle semble venue d’un autre siècle. Car ici, le temps passe différemment…

Le temps qui passe, la lenteur du temps, le sommeil et le souvenir : voilà les thèmes de cette belle adaptation du roman de Philippa Pearce, « Tom et le jardin de minuit ». Le jardin dessiné par Edith est lumineux, mêlant les ocres et les gris avec talent. C’est un endroit enchanteur, un jardin de rêve. Un album onirique et poétique, qui laisse songeur…

Edith, Le jardin de minuit, Soleil Productions, 2015, 978-2-302-04505-7

Publicités