The woods, tome 1, de James Tynion IV et Michael Dialynas

ImageUne balade dans les bois à quelques années-lumière de la Terre. Le 13 octobre 2013, 437 étudiants, 52 professeurs et 24 membres du personnel de l’école de Bay Point à Milwaukee disparaissent sans laisser de traces. A des années lumières, bien au-delà des frontières de notre système solaire, ces 513 personnes se retrouvent au milieu d’une étrange forêt primaire. Où sont-ils ? Pour quelle raison ont-ils été amenés ici ? Les réponses seront difficiles à trouver et surtout, à croire…

L’idée de départ est originale :  un lycée entièrement téléporté sur une autre planète, la survie qui s’organise avec différentes conceptions de celle-ci… Rapidement adolescents et adultes s’opposent et un petit groupe d’ados part dans la forêt avec à sa tête l’énigmatique Adrian…

J’ai apprécié la construction en courtes séquences, proche de l’univers des séries. Le rythme est nerveux et plein de rebondissements. Les ados sont attachants, et des flash-backs permettent de découvrir les sentiments et les relations qui les lient les uns aux autres.

Le traitement graphique est coloré, voire flashy, et c’est assez attrayant. On navigue entre les univers de la science-fiction, de l’horreur, de la fantasy ; c’est un univers assez riche dans lequel on est plongé. Et bien sûr la fin du 1e tome nous laisse un peu sur notre faim : on attend la suite pour avoir des réponses !

James Tynion IV, Michael Dialynas, The Woods, tome 1, Ankama éditions, 2016, 978-2-35910-918-4

Publicités