Le tueur à la cravate, de Marie-Aude Murail

Le tueur à la cravate par MurailGrâce à quelques clics et une adresse mail bidon, Ruth Cassel a pu s’inscrire sur le site perdu-de-vue.com et y déposer une vieille photo de classe en noir et blanc trouvée dans les affaires de son père. La manip n’a qu’un seul but : l’aider à différencier les deux blondes aux yeux noisette sur la photo, Marie-Ève et Ève-Marie, respectivement la mère de Ruth et sa soeur jumelle, décédées à vingt ans d’intervalle.
Très vite, comme s’ils avaient attendu ce signal, des anciens de la terminale S3 se manifestent. L’ex-beau gosse de la classe, une prof de philo à la retraite, une copine des jumelles et, en prime, un grand-père dont Ruth ne soupçonnait pas l’existence, s’empressent de répondre. Tout pourrait s’arrêter là… Mais la photo de classe a réveillé de terribles souvenirs. Les e-mails évoquent un meurtre commis l’année de la terminale, celui d’Ève-Marie. Ils parlent d’un étrangleur récidiviste, le tueur à la cravate. Bien plus effrayant, ils mettent en cause l’une des personnes que Ruth aime le plus au monde, son propre père, Martin Cassel…

Un policier bien ficelé, assez classique, mais intéressant parce qu’il laisse une place importante dans l’intrigue à Internet. Cela étaye sa vraisemblance, mais c’est aussi un véritable ressort narratif. C’est Ruth, qui, se faisant passer pour son père, part à la recherche d’anciens camarades de classe de sa mère. Elle poste une photo sur un site, elle crée une fausse adresse mail. Ce faisant, elle déclenche une série d’événements aux conséquences dramatiques… Si elle est au centre de l’intrigue au début du roman, peu à peu c’est son père, Martin Cassel, qui s’impose. Personnage froid, distant, effrayant même, il prend peu à peu de la profondeur. La complexité de ce personnage se révèle au lecteur.

En résumé, un suspens prenant, de beaux personnages, une intrigue bien menée… Un très bon moment de lecture, prolongé par le journal d’écriture de Marie-Aude Murail, une petite fenêtre laissée au lecteur sur le processus de création…

Marie-Aude Murail, Le tueur à la cravate, Ecole des loisirs, 2010, 978-2-211-20090-5

 

Publicités