Sukkwann Island, de David Vann

Jim décide d’emmener son fils de 13 ans vivre dans une cabane isolée au sud de l’Alaska durant une année afin de renouer avec lui. Les dangers auxquels ils sont confrontés et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar. Le fils commence à prendre les choses en main jusqu’au drame violent et imprévisible qui scelle leur destin.

Sukkwan island par VannVoici un roman rude et imprévisible, empoignant, dont on ne peut pas sortir indemne. Les premières pages transpirent l’échec. Le père, Jim, a préparé la survie en amateur, mais surtout il apparaît tout de suite comme désorienté, peu sûr de lui. Il pleure la nuit, mettant à nu son désespoir devant son fils Roy. Peu à peu, Jim apparaît immature, plein de violence contenue. Roy prend sur lui, hésite à repartir, mais finalement, décide de rester, pour son père bien sûr, pour tenter de préserver ce projet auquel Jim tient tant. Pour le protéger.

Au début de l’aventure, la rude vie dans une nature hostile et généreuse leur impose des tâches nombreuses et pénibles : tuer pour manger, abriter la nourriture, préparer des réserves de bois. Ce travail occupe les corps et les esprits quelque temps. Mais bientôt l’hiver arrive : neige, tempêtes, brouillards replient les corps à l’intérieur de la cabane rustique et sombre. Alors les esprits déraillent, et un coup de folie totalement inattendu précipite le récit dans un cauchemar d’une noirceur sans nom. De thriller psychologique le roman passe alors à la tragédie absolue.

Impossible d’en dire plus sur le déroulement de l’histoire sans en dévoiler trop. Sukkwann Island c’est un récit de la lâcheté et du sacrifice. Si le père prend autant de place dans le récit, anti-héros mémorable, la place de Roy est celle d’un creux, d’une empreinte. La relation père-fils, d’abord abimée, devient un abîme. Et le lecteur, en refermant ce huis-clos d’un réalisme remarquable, restera longtemps obsédé par l’image de Jim et de Roy, loin de tout, sur Sukkwan Island.

David Vann, Sukkwann Island, Gallmeister, 2015, 9782404000810

Publicités