L’Héritière (tome 1), de Mélinda Salisbury

Melinda Salisbury - L'héritière.Twylla, dix-sept ans, est une élue, l’incarnation de la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lormere où, bien qu’elle soit promise au prince, elle ne participe pas comme les autres à la vie de la cour. Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d’un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l’affige au plus haut point – et l’isole cruellement. Alors, quand son nouveau garde, Lief, charmant et rebelle, cherche à se rapprocher d’elle, Twylla se laisse aller aux confidences… et aux sentiments. Mais elle est fiancée au prince, auquel elle se sent liée, et redoute la cruauté de la reine…

Un roman fascinant et très abouti, que je recommande vivement. Poison, mensonges, assassinats, rancunes : tous les ingrédients d’une ambiance médiévale noire et cruelle sont réunis. L’univers créé par l’auteure est très fouillé ; je trouve très intéressant le personnage de la Mangeuse de péchés, qui dévore les fautes commises par les gens après leur décès, sous forme de différents plats. Les personnages sont très riches et travaillés, la méchante reine est ultra-crédible, et tout simplement odieuse. Twylla est très juste en héroïne naïve qui finit par se poser des questions, au coeur d’une intrigue captivante dont les noeuds se resserrent peu à peu, dans un suspens subtil. Bref, une réussite !

Mélinda Salisbury, L’Héritière, tome 1, Gallimard jeunesse, 2015, 978-2-07-066545-7

Publicités