Le copain de la fille du tueur, de Vincent Villeminot

Charles vient d’intégrer un internat pour « gosses de riches » perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E. son coloc, ils font les quatres cents coups pour tuer le temps… Jusqu’à l’arrivée de Selma. Cette fille mystérieuse, solaire, solitaire… et fille d’un célèbre trafiquant de drogue.

Voilà un roman inclassable : ça commence comme une comédie, avec Charles et Touk-E qui multiplient les âneries dans leur internat, ça se poursuit comme une romance, lorsque Selma débarque et qu’elle éblouit Charles, et ça se termine en thriller à la Tarantino, bain de sang inclus… Le titre est déroutant, comme l’est l’intrigue. Mais si on passe sur quelques détails peu réalistes, la recette fonctionne. L’écriture et les chapitres courts entraînent le lecteur, faisant oublier rapidement des moments de perplexité. Le personnage de Touk-E est particulièrement attachant et dévoile une profondeur et un sens de l’amitié inattendus. Un bon moment de lecture.

Vincent Villeminot, Le copain de la fille du tueur, Nathan, 2016, 9782092565223