L’argent, de Marie Desplechin et Emmanuelle Houdart

L'argent par DesplechinEnfant gâté, clochard infortuné, mafieux armé jusqu’aux dents : autant de figures de fortune et d’infortune qui donnent à voir les multiples visages de l’argent, tour à tour séduisants, repoussants, fascinants, inquiétants, jamais d’un seul tranchant.

Cet album grand format dresse le portrait de plusieurs membres d’une famille. Pour chaque portrait, un texte de type monologue signé par Marie Desplechin et un portrait magnifiquement dessiné par Emmanuelle Houdart. Un portrait pictural sans concession, montrant de manière plutôt objective le personnage, s’oppose ou complète la description que le personnage fait de sa vie, de ses rapports aux autres, et de ses rapports à l’argent. Les illustrations aux couleurs éclatantes font appel à de nombreux symboles : une mouche qui signale le pourrissement par l’argent, un faucon qui signale un prédateur sans morale, un coeur aux artères stylisées qui montre la générosité, un enfant noyé sous une montagne de jouet qui montre des besoins affectifs que l’argent ne suffit pas à combler…

Les textes sont subjectifs : ce sont les personnages eux-mêmes qui s’expriment. On pense à un monologue intérieur, ou à l’évocation des principes qu’ils ont fait leurs. Ils défendent leurs choix de vie, s’interrogent sur leurs proches ou les dénigrent, et toute la subtilité des rapports familiaux, les questions de place, les incompréhensions et les non-dits, sont suggérés dans cet entrecroisement de discours personnels.

De la confrontation de l’illustration et du texte naît un bel objet littéraire, pour adolescents et pour adultes, qui aborde de nombreuses notions : l’argent bien sûr, qui sépare, isole, réunit, mais aussi le travail, le don, la charité et la solidarité, le dénuement matériel et la privation d’amour… Finalement, nos rapports aux autres sont souvent liés à la manière dont on considère l’argent.

Marie Desplechin, Emmanuelle Houdart, L’argent, Thierry Magnier, 2013, 9782364743052

Publicités