Le carnet rouge, d’Annelise Heurtier

Le carnet rouge par HeurtierMarie a 16 ans et ne connaît pas beaucoup de choses sur ses origines. Du sang népalais et une mère célibataire, voila ce qu’elle sait. Le jour où un homme qui prétend être son grand-père lui remet un carnet rouge contenant l’histoire de la vie de sa grand-mère, la vie de Marie est complètement bousculée…

Il n’est pas rare que la lecture d’un roman d’Annelise Heurtier génère un coup de coeur… Après « Sweet sixteen » et « Refuges » celui-ci ne fait pas exception. Le lecteur suit deux fils narratifs : Marie, 16 ans, adolescente contemporaine, ne comprend pas les réticences de sa mère à parler de ses origines népalaises… et Sajani, grand-mère de Marie, récemment décédée, qui évoque sa vie de petite fille népalaise dans un petit carnet rouge. Comme le suggère le titre, ce carnet est au centre du roman : c’est le chaînon manquant entre la grand-mère et la petite-fille, c’est aussi l’élément qui va briser le silence de la mère de Marie. Le lecteur, qui découvre en même temps que Marie le contenu du carnet, apprend à connaître un Népal bien différent d’une image de carte postale. La jeune fille passe par de nombreux sentiments, mais, déterminée à faire sienne cette histoire familiale, elle va résolument de l’avant. Un roman sur la recherche des origines, tout en finesse.

Annelise Heurtier, Le carnet rouge, Casterman, 2017, 9782203146621

Publicités