René, de Disiz

René par DisizFrance, 2025. Après des anées de répression contre les populations des banlieues et une guerre civile éclair, l’extrême droite est parvenue au pouvoir et s’est radicalisée. C’est dans ce monde que vit le timide René. Entraîné par Edgar, un jeune délinquant drôle, obsédé, incontrôlable, il vit son été des « premières fois ». Pris dans la violence des bandes adolescentes, il assiste à un meurtre dont Edgar sera le seul accusé. René sait qu’il doit vaincre sa lâcheté et rétablir la vérité des faits. Mais cette vérité, la connaît-il vraiment ?

Disiz a des talents de conteur, et donne une réelle dimension à ses personnages. On s’attache forcément à René, gamin timide, doux, complexe… Son parcours est dur, chaotique, mais aussi marqué par de belles rencontres. Cette lecture peut marquer, et fait espérer un monde plus juste.

Disiz, René, Denoël, 2012, 9782207112847

L’affaire Amanda, tome 1 : Invisible, de Mélissa Kantor

Amanda a disparu ! Cest ce qu’annonce le proviseur du lycée L'Affaire Amanda, Tome 1 : Invisible par KantorEndeavor High à Callie, Nia et Hal. Chacun de ces trois élèves, qui se connaissent à peine, croyait être le seul à entretenir une relation privilégiée avec Amanda, c’est ce qu’elle leur a dit. Pourquoi leur a-t-elle menti ? Callie, Hal et Nia découvrent des indices troublants Et les recherches se compliquent à cause des élements contradictoires dont ils disposent : Amanda n’a pas raconté la même chose à tout le monde. Callie, Hal et Nia vont tout tenter pour retrouver leur camarade, et surtout, savoir qui elle est vraiment.

C’est le début d’une histoire en 8 tomes, qui se construiront à partir des contributions laissées par les lecteurs sur un site Internet. La disparition d’Amanda intrigue le lecteur, comme les héros, et l’on se lance avec eux sur les chemins tortueux d’une enquête quasi-policière. Il s’agit autant de décrypter la personnalité d’Amanda que de savoir où elle est et pourquoi elle a disparu. A suivre…

Mélissa Kantor, L’affaire Amanda tome 1 : Invisible, Bayard jeunesse, 2010, 9782747032636

No et moi, de Delphine de Vigan

No et moi par ViganLou Bertignac, adolescente surdouée et solitaire, vit à Paris dans une famille unie. Elle est en seconde quand elle se lie d’amitié avec une sans-abri du même âge qu’elle. Comment aider No à s’en sortir ? Lou se démène, consacre un exposé aux sans-abris et implique sa famille dans cette mission désespérée.

Lou, jeune fille à la fois naïve et lucide, nous prend par la main et nous emmène à la rencontre de No, jeune femme SDF, abimée par la rue. Subtilité, finesse, pertinence : sans sombrer dans le cliché, l’auteur réussit à nous émouvoir.

Delphine de Vigan, No et moi, Lattès, 2011, 9782253124801

Pedro et moi, de Judd Winick

Pedro et moi par WinickIl s’agit d’une histoire vraie. En 1993, l’auteur a été retenu pour participer à l’émission de télévision « The Real World », un des premiers reality shows aux USA, qui vise à faire vivre dans la même maison durant 6 mois, 7 personnes d’origines ethniques diverses. L’un d’entre eux est séropositif. C’est Pedro, d’origine cubaine, qui a fait des études brillantes et qui veut « profiter » de la télé pour informer le plus de monde possible et mettre en garde contre le sida : la chaine MTV lui permet de toucher des millions de personnes. On suit 6 mois de la très forte amitié entre Judd et Pedro, jusqu’à la mort de celui-ci, qui a fait beaucoup de bruit aux USA.

Un album dense, qui se situe entre le témoignage et l’engagement, et qui touche des sujets sensibles comme le sida et l’homosexualité. La bichromie souligne le dépouillement avec lequel le sujet est traité, et donne de la force au récit. Une BD belle, accessible, juste. A mettre entre toutes les mains.

Judd Winick, Pedro et moi, Editions ça et là, 2006, 9782916207063

Bagdad 2004, de Martine Pouchain

Thomas est américain. Par dépit amoureux, il s’engage dans l’armée et embarque en Irak. Selim vit à Bagdad, et veut épouser Leïla quand la guerre sera finie. Un soir de massacre, Thomas et Selim se rencontrent. La guerre les sépare, la guerre les réunit. Thomas perd ses illusions, Selim est déçu par cette guerre. L’amitié est-elle possible alors qu’ils sont séparés par un fusil ?

Un court roman « choc » qui dénonce l’absurdité de la guerre. Les mots sont justes et le lecteur adopte tour à tour plusieurs points de vue. Un livre qui fait réfléchir.

Martine Pouchain, Bagdad 2004, Nathan, 2005, 9782092508190

Lettres de l’intérieur, de John Marsden

John Marsden - Lettres de l'intérieur.Mandy se décide à répondre à une petite annonce. Ce n’est pourtant pas vraiment son truc les correspondantes, mais c’est dimanche et il pleut, et Mandy s’ennuie. Tracey, sa correspondante, lui répond. Et ainsi de courrier en courrier se noue une amitié. Mais, tout se gâte le jour où Mandy découvre que Tracey lui a menti : elle n’est pas et n’a jamais été inscrite au lycée…

Beaucoup de finesse et de justesse par rapport aux sentiments ressentis par Tracey. Elle-même ne sait pas exactement ce qu’elle veut en passant son annonce… Un incontournable.

John Marsden, Lettres de l’intérieur, L’école des loisirs, collection Médium, 1999, 9782211042994

Zouck, de Pierre Bottero

Pierre Bottero - Zouck. » La musique était une onde qui me portait. Toujours plus haut. Je me sentais légère, presque éthérée. J’avais la sensation que mes gestes pouvaient s’affiner jusqu’à devenir parfait.  » Anouck, dite Zouck, a une passion : la danse. Qu’elle partage avec sa meilleure amie : Maiwenn. Jusqu’au jour où elle s’éloigne l’une de l’autre. Zouck, obsédée par l’idée de perdre quelques kilos superflus, se coupe du monde. De son côté, Maiwenn, follement amoureuse, devient de plus en plus distante.

Une plongée dans le processus de l’anorexie. Une véritable descente aux enfers… A l’origine : une simple remarque, que Zouck ne va pas supporter. Dans ce roman du passage à l’âge adulte, les sentiments sont très finement analysés. Un récit touchant et juste.

Pierre Bottéro, Zouck, Flammarion, collection Tribal, 2004, 9782081624467