Coeur d’encre, de Cornelia Funke

Résultat de recherche d'images pour "coeur d'encre"Dans ce roman il est question : d’un livre mystérieux, d’un odieux personnage, d’un secret, d’une fuite… Meggie et son père Mo vivent des aventures incroyables, qui d’ordinaire n’arrivent que dans les livres. Mais où commence et où finit la littérature ? Les histoires que l’on raconte, existent-elles quelque part ? Et si on rencontrait dans la vraie vie un personnage de roman ?
Un roman plein de rebondissements, le lecteur ne s’ennuie pas une seconde… mais s’interroge aussi sur la puissance des histoires, sur le pouvoir des mots… est-ce un hasard si le père de Meggie s’appelle justement, Mo ?
Un premier tome prometteur.

Cornelia Funke, Coeur d’encre, Gallimard jeunesse, 2010, 978-2-07-062208-5

Publicités

Tunnels, tome 1, de Roderick Gordon et Brian Williams

Tunnels, Tome 1 par GordonWill Burrows, un jeune garçon de quatorze ans, vit à Londres avec sa famille. Mais lui et les siens ont peu de choses en commun. Il partage cependant une passion avec son père : ensemble, ils adorent creuser des tunnels. Lorsque Mr Burrows disparaît brutalement au fond d’une galerie inconnue, Will décide de mener l’enquête avec l’aide de son ami Chester.
C’est ainsi que nos deux héros se retrouvent bientôt dans les lointaines profondeurs de la terre. Là les attend un terrible et sombre secret qui pourrait bien leur coûter la vie.

Un adolescent fasciné par la géologie et qui passe son temps libre à creuser des galeries avec son père : voilà un sujet original. « Tunnels » est un roman d’aventures dans lequel Will et son ami vont partir explorer un monde souterrain totalement inconnu. L’existence d’un peuple vivant sous terre, si elle est peu réaliste, est néanmoins décrite avec de nombreux détails. Ce peuple développe des technologies avancées mais affiche des mentalités à l’ancienne, c’est une société hiérarchisée dans laquelle le plus faible est constamment écrasé. Les Styx la dominent, faisant preuve d’une violence physique et psychologique sans égal. Will, en parcourant ce monde à part, découvre le secret de ses origines, et se confronte à son sens de la loyauté et de la famille. Malheureusement, les personnages, y compris celui de Will, manquent d’épaisseur, c’est dommage…

Roderick Gordon et Brian Williams, Tunnels, tome 1, Michel Lafon, 9782749908191, 2008

Les autodafeurs, tome 1, de Marine Carteron

Les autodafeurs, tome 1 : Mon frère est un gardien par Carteron« Je m’appelle Auguste Mars, j’ai 14 ans et je suis un dangereux délinquant. Enfin, ça, c’est ce qu’ont l’air de penser la police, le juge pour mineur et la quasi-totalité des habitants de la ville. Evidemment, je suis totalement innocent des charges de « violences aggravées, vol, effraction et incendie criminel » qui pèsent contre moi mais pour le prouver, il faudrait que je révèle au monde l’existence de la Confrérie et du complot mené par les Autodafeurs et j’ai juré sur ma vie de garder le secret.
Du coup, soit je trahis ma parole et je dévoile un secret vieux de vingt-cinq siècles (pas cool), soit je me tais et je passe pour un dangereux délinquant (pas cool non plus). Mais bon, pour que vous compreniez mieux comment j’en suis arrivé là, il faut que je reprenne depuis le début, c’est-à-dire, là où tout a commencé ».

Je n’ai pas franchement été convaincue par ce premier roman. La vie d’Auguste bascule quand son père est assassiné. Il découvre que sa famille est liée à une guerre secrète qui dure depuis l’Antiquité. Il doit déménager pour aller vivre dans la maison où son père a grandi et où vivent ses grands-parents. Les débuts d’Auguste dans son nouveau collège tout comme le combat mortel entre templiers et autodafeurs sont bourrés de clichés. L’amateur de romans d’action ne sera pas déçu, car le roman n’en manque pas. Mais il reste d’une grande banalité. Le seul point positif c’est le personnage de Césarine, la soeur d’Auguste. Autiste, elle porte une des deux voix narratives, et cette partie du récit est bien plus originale que le reste, tant les réflexions, remarques et actions de la jeune fille sortent de l’ordinaire. Elle attise la curiosité du lecteur et fait partager une vision du monde très perspicace. Rien que pour Césarine ça vaut le coup de se laisser tenter.

Marine Carteron, Les autodafeurs, tome 1 : mon frère est un gardien, Rouergue, 2014, 978 2812606673

La saga des petits radis, de Françoise Morvan et Florie Saint-Val

La saga des petits radisLa saga des petits radis, un menu idéal en ce début de printemps !

Le jardinier Eustache arrive dans le potager pour cueillir les radis. Ils sont si petits, « la feuillette sur la tête, toute freluquette ! »… et pourtant, ils filent, à travers le potager, pour échapper au jardinier !

Tout en rime, jouant sur les sonorités – « Caltez les mecs ! » s’écrient les pois – avec une pointe d’humour et beaucoup de poésie, ce petit album rythmé permet de reconnaître les légumes… et d’en découvrir de nouveaux ! Les illustrations sont fraiches, lumineuses et pleines de vie. A croquer !

Si vous aimez les légumes, vous aimerez aussi :

Françoise Morvan, Florie Saint-Val (ill.), La saga des petits radis, MeMo, 2014, 9782352891949

Jules, le chevalier agaçant, de Geoffroy de Pennart

Georges le dragon menait sa belle carrière d’acteur quand une lettre de sa princesse chérie, Marie, le rappelle au château. Mariée à Jules, le chevalier cinglé, elle s’ennuie de lui. Georges arrive tout joyeux mais c’est pour apprendre qu’il doit partir en expédition avec l’agaçant mari de Marie..

Un album loufoque et drôle, dont le ton est en complet décalage avec celui des histoires traditionnelles de princesses, de dragons et de chevaliers. Le dragon veille sur la princesse plutôt que de la dévorer, et s’il pouvait éliminer son prince fatigant il le ferait ! Le texte est plein de verve, et l’illustration lui rend la pareille.

Geoffroy de Pennart, Jules, le chevalier agaçant, Ecole des loisirs, 2015, 978-2-211-22218-1

Le chant du cygne, tome 1 : déjà morts demain, de Cédric Babouche, Xavier Dorison, Emmanuel Herzet

Le chant du cygne Tome 1Le lieutenant Katz et ses soldats ne sont pas des lâches. Combattants aguerris, ils ont souvent surgi de leur tranchée pour charger sous la mitraille. Mais aujourd’hui, ils en ont assez. L’incompétence criminelle de leurs officiers menace une fois de plus de les emmener au désastre. Ils décident de déserter. Pas pour fuir, pas pour se cacher. Ils se rendront ensemble à Paris pour déposer une pétition au parlement au nom de leurs frères de bataille. Commence alors le plus beau et le plus désespéré des périples…

Ce récit est passionnant, palpitant, mais n’est rien sans la force qui se dégage des images, des couleurs. Le drame se noue dans un dessin aquarellé de grande intensité, immersif. C’est documenté, maîtrisé, bourré de talents. Se précipiter sur le tome 2 dès sa sortie.

Cédric Babouche, Xavier Dorison, Emmanuel Herzet, Le chant du cygne, tome 1 : déjà morts demain, Le Lombard, 2014, 978-2-8036-3408-8

Un océan d’amour, de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

Un océan d'amourChaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Mission sauvetage donc pour la bigouden intrépide. Deux talents sont réunis pour faire de cet album un incontournable de la BD, sans texte et sans ennui ! Garanti 100 % aventures exaltantes et amour pas mièvre. Un vrai bol d’air iodé !

Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione, Un océan d’amour, Delcourt, 2015, 9782756062105

Les trois vies d’Antoine Anacharsis, d’Alex Cousseau

Les trois vies d'Antoine Anacharsis par CousseauL’histoire commence alors que le héros, Taan, ou Antoine, est lové dans le ventre de sa mère. Arraché à son île natale, celle-ci est vendue comme esclave. Commence alors pour Antoine un voyage à travers les océans et les continents, un long voyage guidé par un médaillon mystérieux, à la recherche du trésor de son ancêtre, le pirate Olivier Levasseur.

« Je vais naître trois fois. A l’âge de 16 ans, on me tranchera la langue, mais rien ne m’empêchera de raconter mon histoire jusqu’au bout. Rien ni personne. Je vivrai. Je mourrai, et puis je renaîtrai. »

Antoine commence à nous parler lové dans le ventre de sa mère. Et cette voix, mêlée à la voix maternelle, devient le fil de cette épopée : c’est le fil qui relie Antoine à ses ancêtres et à une île perdue dans l’océan Indien, le fil qui l’entraîne à la recherche d’un trésor perdu. Cette quête le mène à travers les continents et les mers du Sud, jusqu’à la déraison… et jusqu’au seuil de l’âge adulte. Et quand Antoine se tait, au terme de ce roman initiatique envoûtant, la puissance et la poésie de son histoire continuent longtemps d’habiter le lecteur.

Alex Cousseau, Les trois vies d’Antoine Anacharsis, Rouergue, 2011, 9782812604355

100 jours en enfer, de Robert Muchamore

Cherub, tome 1 : 100 jours en enfer  par MuchamoreJames, placé dans un orphelinat sordide à la mort de sa mère, ne tarde pas à tomber dans la délinquance. Il est alors recruté par Cherub et va suivre un éprouvant programme d’entraînement avant de se voir confier sa première mission d’agent secret. Sera-t-il capable de résister 100 jours? 100 jours en enfer…

Un roman rapide et haletant de la série à succès Chérub, auquel on peut reprocher des personnages peu approfondis et un rythme assez haché. Cela reste une lecture facile et agréable : vite lu, vite oublié.

Robert Muchamore, 100 jours en enfer, Casterman, 2009, 9782203020641

Uglies, de Scott Westerfeld

Uglies par WesterfeldTally attend ses 16 ans avec impatience : une opération chirurgicale la fera passer du statut de « ugly » (moche) à celui de « pretty » (belle). Elle n’aura alors plus qu’une seule préoccupation : s’amuser… Mais quelques jours avant son anniversaire, elle se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Elle découvre alors que la transformation en « pretty » affecte aussi le cerveau et qu’elle est l’occasion d’une manipulation généralisée… Un roman à charge contre le culte de la beauté.

Un roman d’anticipation captivant, que l’on a du mal à refermer une fois ouvert. Il a en plus le mérite de nous faire réfléchir : à la beauté, au libre arbitre, mais aussi à l’amitié et à la trahison, à la liberté et à la responsabilité. Ce premier tome de la série a remporté de nombreux prix littéraires aux Etats-Unis.

Scott Westerfeld, Uglies, Presses Pocket, 2007, 9782266159241