Un océan d’amour, de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

Un océan d'amourChaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Mission sauvetage donc pour la bigouden intrépide. Deux talents sont réunis pour faire de cet album un incontournable de la BD, sans texte et sans ennui ! Garanti 100 % aventures exaltantes et amour pas mièvre. Un vrai bol d’air iodé !

Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione, Un océan d’amour, Delcourt, 2015, 9782756062105

Publicités

Abymes, troisième partie, de Valérie Mangin et Denis Bajram

Abymes, tome 3 par ManginLe troisième volet d’une trilogie qui joue habilement avec le réel comme avec la fiction, en passant par le vraisemblableQuand Valérie, étudiante dans le Quartier latin dans les années 90, découvre par hasard un album de bande dessinée réalisé par son homonyme dans la collection Aire Libre, la coïncidence l’amuse. Mais lorsqu’elle cherche à racheter l’album, vraisemblablement dérobé par une de ses coreligionnaires au foyer de jeunes filles qu’elle habite, elle s’aperçoit qu’il n’est référencé nulle part et qu’elle semble même être la seule à l’avoir jamais tenu entre ses mains. À partir de ce rendez-vous manqué, Valérie Mangin développe une intrigue construite comme un polar, avec ses faux hasards et ses vraies coïncidences, sur la trame bien réelle de sa propre vie. Établissant des ponts avec les tomes précédents, Valérie Mangin nous entraîne dans une partie de cache-cache où se mêlent et se répondent le vrai, le fictionnel et le vraisemblable. Car après la vraie-fausse biographie de Balzac et le vrai-faux tournage de l’ultime film de Henri-Georges Clouzot, Valérie Mangin nous entraîne dans la genèse fantastique de ces deux épisodes, au gré d’un récit dont elle est la principale héroïne… et l’auteure, avec la complicité de Denis Barjam.

Dernier opus de la trilogie. Toujours aussi surprenante, cette série nous promène au pays des miroirs et des récits enchâssés. Ce tome porte sur la vie de l’auteure elle-même, et de sa rencontre avec… le dessinateur de la BD. La fin est déroutante et laisse le lecteur songeur… Une belle découverte.

Valérie Mangin et Denis Bajram, Abymes, troisième partie, Dupuis, 2013, 9782800176888

Abymes, deuxième partie, de Valérie Mangin et Loïc Malnati

Aux lendemains de l’Occupation, les coulisses d’un tournage Abymes, tome 2 par Manginmaudit. Henri-Georges Clouzot, alors jeune cinéaste, travaille d’arrache-pied au film qui, selon lui, doit consacrer sa carrière. Soutenu par son producteur, ancien résistant, envers et contre toutes les accusations de collaboration dont Clouzot fait l’objet, il pousse à bout ses acteurs, et notamment la comédienne Suzy Delair dont il partage la vie. Intransigeant, autoritaire et obsédé par son film, il croit devenir fou quand il se rend compte, en visionnant les rushes, qu’en lieu et place de ses bandes, ce sont des prises de vue dérangeantes du tournage lui-même, ou de son intimité orageuse avec sa compagne, qui défilent sur l’écran. De fausses révélations et véritables chausse-trappes, l’intrigue se noue sur le tournage de plus en plus difficile d’un film dont le script lui-même apparaît comme maudit. Car c’est la vie de Balzac qu’entreprend de mettre en scène Clouzot… du moins telle qu’on a pu la lire sous la plume malicieuse de Valérie Mangin et Griffo dans le premier volet de la trilogie Abymes ! Henri-Georges Clouzot, cinéaste le plus doué de sa génération ou tyran sans coeur ?

Une variation étonnante sur la mise en abyme, avec Clouzot comme figure centrale. Une réussite !

Valérie Mangin et Loïc Malnati, Abymes, deuxième partie, Dupuis, 2013, 9782800176833

Abymes, première partie, de Valérie Mangin et Griffo

Abymes, tome 1 par ManginEntre enquête policière, conte philosophique et farce macabre, variations biographiques sur la vie de Balzac. Balzac est furieux. Non seulement la Revue de Paris a suspendu la publication de La peau de chagrin, mais en plus celle-ci a été remplacée par un feuilleton anonyme qui raconte dans un style tout balzacien la vie, et donc les turpitudes, d’un certain… Honoré de Balzac. Tout ce que l’écrivain a cherché à cacher avec le plus grand soin tout au long de son existence se retrouve exposé au grand jour, au risque de ruiner sa vie sociale, sa carrière, et même de le mener en prison ! Prêt à tout pour découvrir l’auteur de ce canular, il s’engage dans une quête qui le mènera au bout de lui-même.

C’est brillant, drôle, acide et virtuose ! Certainement le meilleur tome de la trilogie… Un jeu de miroir bien mené, qui nous permet de voir Balzac découvrir un feuilleton sur sa vie le mettant en scène en train de découvrir ce même feuilleton… Peu à peu Balzac sombre dans la folie. Une trilogie à découvrir.

Valérie Mangi, Griffo, Abymes, première partie, Dupuis, 2012, 9782800176703

Tout seuls, de Marion Achard

Et Malo grandit d’un coup. Il comprit que sa tête de mule de frangine n’avait que dix ans. Il comprit aussi qu’elle n’avait jamais eu de mère et n’avait pas comme lui ce souvenir précieux et fragile qui lui donnait sa force – et parfois sa révolte. Il comprit surtout qu’elle n’avait plus que lui pour veiller sur elle et qu’il n’avait pas le droit de se tromper ». Un accident et la peur de la séparation les ont mis sur la route. En fuite, en cavale. La route est longue, ils le savent, vers le Sud et leur mère. Malo et Siloa marchent côte à côte. Tout seuls, mais ensemble.Tout seuls par Achard

Un récit captivant, un road movie fraternel, tout en nuances. Malo et sa soeur vont marcher, se disputer, faire de belles rencontres, douter… quoi qu’il arrive ils seront toujours solidaires. Et l’issue du récit ouvre une belle fenêtre sur l’avenir.

Marion Achard, Tout seuls, Actes Sud, 2012, 9782330005368

Au vent mauvais, de Thierry Murat et Rascal

Je regardais le monde défiler à grande vitesse. Ce monde que je n’avais vu qu’en mode pause à travers une fenêtre flanquée de trois barreaux.Au vent mauvais par Murat

Un livre graphique captivant, au dessin simple, fade ; dans un monde désabusé, une quête de l’espoir, de l’enfance… Une jolie découverte.

Thierry Murat et Rascal, Au vent mauvais, Futuropolis, 2013, 9782754807289

Celle que je suis, de Vanyda

Celle que..., tome 3 : Je suis par VanydaMême si cette année Valentine n’a aucune copine dans sa classe, elle sait où retrouver les bons amis dont elle partage les centres d’intérêt : au club de manga, au hip-hop… Mais si, en plus, cette année elle retrouvait aussi d’anciennes connaissances ?

Valentine a grandi, changé, elle s’est affirmé… et dans ce dernier tome elle se trouve enfin. L’adolescence est décrite avec justesse dans cette trilogie : les expériences, la routine, les apprentissages… Une héroïne attachante pour une série à ne pas manquer. Un vrai coup de coeur.

Vanyda, Celle que je suis, Dargaud, 2012, 9782505011477

Celle que je voudrais être, de Vanyda

Celle que..., tome 2 : Je voudrais être par VanydaValentine est maintenant au lycée et son groupe de copines est dispersé dans différentes classes. Elles se font toutes de nouveaux amis, chacune de son côté. C’est peut-être l’occasion de faire de nouvelles rencontres, voir de se rapprocher de Félix…

Dans ce 2e tome, Valentine entre au lycée, est séparée de ses copines, et mûrit beaucoup. Elle prend conscience de certaines choses et fréquente de nouveaux amis… Le dessin sert toujours aussi bien la psychologie des personnages et l’évolution de Valentine. Le suspens se poursuit : Valentine va-t-elle enfin oser se rapprocher de Félix ? A suivre dans le tome 3…

Vanyda, Celle que je voudrais être, Dargaud, 2012, 9782505005759

Celle que je ne suis pas, de Vanyda

Celle que..., tome 1 : Je ne suis pas par VanydaValentine a 14 ans et aime Félix en secret. Personne ne s’en doute. Normal, même dans son groupe de copines, Valentine a du mal à être elle-même.

Un réalisme époustouflant, qui rend bien le quotidien de Valentine et de ses copines… Son malaise aussi, sa difficulté à trouver sa place. On vibre, on trépigne… et on se jette sur le tome 2 dès que celui-ci est fermé !

Vanyda, Celle que je ne suis pas, Dargaud, 2008, 9782505003441

La malédiction du Titanic, de Cédric Rassat et Emre Orhun

La malédiction du Titanic par RassatAvril 1912. Le Titanic traverse la nuit noire et s’avance inexorablement vers l’iceberg qui le fera bientôt disparaître dans les eaux sombres de l’Atlantique nord. A son bord, quelques milliers de passagers s’apprêtent à vivre l’une des plus effroyables tragédies de l’histoire du vingtième siècle. Mais, pour certains d’entre eux, le cauchemar a commencé quelques heures plus tôt, en marge d’une soirée costumée qui a déjà tout d’un bal de fantômes.

Un album sombre et grinçant, qui introduit une momie sur le Titanic… Dans une ambiance malsaine, l’auteur dénonce la rapacité et l’égoïsme des plus riches.

Cédric Rassat et Emre Orhun, La malédiction du Titanic, Glénat, 2012, 9782723485029