Il va venir, de Marcus Malte

David vit dans une maison isolée, en pleine montagne, avec une vieille femme dont on comprend vite qu’elle est sa seule famille, famille d’accueil, en fait, car David y a été placé par la DDASS. Sa plus grande crainte est que les autorités compétentes se rendent compte que celle qu’il appelle volontiers  » Mamie  » n’a plus toute sa tête, et qu’il soit contraint de la quitter. La vieille femme attend depuis vingt ans que son fils revienne de la guerre d’Algérie. Aussi lorsqu’un homme, blessé, se présente à la porte, elle est persuadée que son petit Bernard est enfin rentré.

Une bonne dose de suspense pour ce roman très court. Le lecteur est en immersion dans la tête de David, le jeune héros. Celui-ci va jusqu’à surnommer l’intrus « le Chasseur Solitaire », du nom d’un personnage qu’il a inventé… Beaucoup de choses sont dites sur le besoin de filiation. Car David, placé chez la vieille dame on ne sait trop comment, a énormément besoin de se sentir intégré dans une famille… il en vient à jalouser le lien qui se crée (de façon plus ou moins artificielle d’ailleurs) entre la vieille dame et l’intrus. Pour moi la force de ce roman est de ne pas trancher la question : l’homme avait-il des intentions hostiles en frappant à la porte de cette maison isolée ? Ou est-ce David et son imagination débordante qui lui attribué de mauvaises intentions ?

Marcus Malte, Il va venir, Syros, 2011, 978-2748511222

Noir océan, de Stefan Mani

Noir océan par ManiIls sont neuf marins, partis d’Islande sur un cargo usé, craquant, puant. Le cargo est en fin de parcours et la compagnie menace de les licencier. Ca sent la mutinerie, la bataille rangée, la haine contre le capitaine. Tandis que la tempête se déchaîne, un homme sectionne les fils des communication. Dans le vaisseau fantôme, tous les marins ont quelque chose à cacher…

Un huis clos en pleine mer, où le bien et le mal se disputent, où les personnages ont tous quelque honte, quelque crime à dissimuler, où les terreurs sont plus hautes que les vagues déchaînées. Un tableau bien sombre de l’humanité à la dérive…

Stefan Mani, Noir océan, Gallimard, 2010, 9782070128334

Esprit d’hiver, de Laura Kasischke

Esprit d'hiver par KasischkeRéveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Ce devait être un Noël comme les autres mais dès qu’elle se réveille ce matin-là, Holly sent que quelque chose ne va pas. Pourquoi Tatiana, sa fille de 15 ans, n’est pas venu la réveiller pour ouvrir ses cadeaux ? Et puis ce sentiment étrange que « quelque chose est revenu de Russie avec eux ». Car Tatiana, cette magnifique jeune fille aux cheveux si noirs et à la peau bleutée, a été adoptée en Sibérie des années plus tôt. Imperceptiblement, la tension monte. Tatiana se montre acerbe, désagréable, et Holly ne parvient pas à se mettre à préparer le déjeuner de ses invités, qui devraient bientôt arriver. Dans ce huis clos magistral, les heures s’égrènent comme les souvenirs de Holly, comme autant de distorsions de la réalité. L’angoisse puis l’épouvante gagnent le lecteur, jusqu’à la dernière page…

Laura Kasischke, Esprit d’hiver, Christian Bourgeois, 2013, 9782267025248

Dans sa peau, de Benoît Broyart

Benoît Broyart - Dans sa peau.Dans un coin de campagne reculé, un jeune garçon s’enfuit de chez lui, loin de ses parents malades de l’alcool. Un routier le dépose dans les Vosges. Il trouve refuge dans une maison abandonnée, au coeur de la forêt de sapins. Il y découvre par des photographies la vie des habitants de cette maison, qui, petit à petit, va se fondre dans la peau du jeune garçon. Jusqu’au jour où un étrange papy débarque dans sa vie…

Un roman court et percutant. Dans ce huis-clos, angoisse et détresse sont au rendez-vous

Benoît Broyart, Dans sa peau, Thierry Magnier, 2008, 9782844206848