Le loup qui mangeait n’importe quoi, de Christophe Donner et Manu Larcenet

Le loup qui mangeait n'importe quoiUn loup qui mange n’importe quoi, à savoir : un mouton qui rote, un cochon qui pète, un gamin qui mange ses crottes de nez, et j’en passe… Si vous êtes dégoûtés, passez votre chemin ! Sinon, plongez avec délices dans cette BD charmante signée par un duo qui détonne : Christophe Donner et Manu Larcenet.

Les illustrations de ce dernier sont simples et explicites, mais le texte, écrit en alexandrins, est assez fourni en vocabulaire … pas évident pour un enfant de 4-5 ans. En revanche le décalage entre la richesse du texte et le récit totalement prosaïque provoque de nombreux rires chez les plus grands, comme chez les adultes !

loup2

Christophe Donner et Manu Larcenet, Le loup qui mangeait n’importe quoi, Mango, 2013, 978-2-7404-3108-5

Publicités

Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées, de Gilles Bachelet

Il n'y a pas d'autruches dans les contes de fées par BacheletAvez-vous déjà vu une autruche dans un conte de fées ? Non ! Et savez-vous pourquoi ? Imaginez un peu : le petit chaperon rouge en autruche, ou Nils Holgersson tâchant de voyager avec sa merveilleuse autruche… ça ne colle pas ! Avec un humour caustique (mais finalement tendre pour ce grand dadais d’oiseau), Gilles Bachelet décrit les situations où serait mise l’autruche si elle était héroïne de conte de fées. Un album qui plaît aux petits comme aux grands !

 

Gilles Bachelet, Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées, Seuil jeunesse, 2008, 9782020984164

 

Je veux mon chapeau, de Jon Klassen

Je veux mon chapeau par KlassenUn ours a perdu son chapeau et part à sa recherche. Tous les animaux qu’il croise disent ne pas l’avoir vu, mais l’un d’entre eux ment…

Ce petit album joue du décalage entre le texte et l’image. Le jeune lecteur voit tout de suite ce qui cloche, et rit du temps que l’ours met à démasquer le coupable. Le traitement de l’image est très réussi, quasi cinématographique. Un album à lire à haute voix, qui ne manque pas de piquant !

Jon Klassen, Je veux mon chapeau, Milan, 2012, 9782745955969

 

Riche, pourquoi pas toi ? de Marion Montaigne

Et avec les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

Philippe Brocolis a gagné au Loto. Bon d’accord, mais est-il riche pour autant ? D’ailleurs qu’est-ce que c’est qu’être riche ? Peut-on le devenir du jour au lendemain ? C’est très sérieusement, en s’appuyant sur Bourdieu (et d’autres) que nos deux sociologues répondent à ces questions. Et non, on ne devient pas riche du jour au lendemain. C’est plus compliqué que ça… Tout cela serait affreusement ennuyeux sans le coup de crayon de Marion Montaigne qui nous offre dans cet album la « Socio pour les Nuls ». Bref, un incontournable.

Marion Montaigne, Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Riche, Pourquoi pas toi ? Dargaud, 2013, 9782205161466

Le problème avec les femmes, de Jacky Fleming

« Autrefois, les femmes n’existaient pas, et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’histoire. Il y avait des hommes et parmi eux, un certain nombre de génies.  Puis les femmes sont apparues, mais leur tête était si petite qu’elles étaient nulles en tout sauf en broderie et au croquet. « 

Ce petit livre illustré, stimulant et réjouissant (et effarant aussi) est à prendre entièrement au second degré, voire plus.

« Comme le disait Darwin, en gardant les femmes à la maison, leurs mérites étaient ridicules comparés à ceux des hommes, ce qui prouve que les femmes étaient biologiquement inférieures ».

Jacky Fleming dénonce les mentalités au sujet des femmes en s’appuyant sur des faits historiques et des citations de « grands génies » (forcément : des hommes), comme Rousseau, Picasso, Ruskin… Il évoque aussi les femmes qui se sont battues pour pratiquer leur art, leur sport, leur science : Mary Ball, Marie Curie, Margaret Bulkley, Anne Marie de Schurman, Emmy Noether, Nan Aspinwall, la marquise du Châtelet…

Salutaire !

Jacky Fleming, Le problème avec les femmes, Dargaud, 2016, 978-2-205-07611-0

Ouh là là !, de François Soutif

Assez, c’est ASSEZ ! L’Ogre et le Grand Méchant Loup ne vont pas ENCORE se faire avoir ! François Soutif va cette fois les aider à flanquer une bonne frousse aux Trois Petits Cochons et au Petit Poucet grâce à des fenêtres astucieusement découpées dans les pages. Mais cela suffira-t-il ?

Dans cet album sans texte (et au titre évocateur), l’histoire est d’une simplicité extrême, mais méchamment efficace ! Le principe est le même que dans Bouh !, publié en 2012 par le même François Soutif. Mais cela fonctionne toujours ! Les couleurs, l’aménagement de la page avec cette petite fenêtre, le dessin, servent l’action et dégagent force et humour. Une réussite !

François Soutif, Ouh là là !, Ecole des Loisirs, Kaléidoscope, 2014, 978-2-87767-827-8

Jules, le chevalier agaçant, de Geoffroy de Pennart

Georges le dragon menait sa belle carrière d’acteur quand une lettre de sa princesse chérie, Marie, le rappelle au château. Mariée à Jules, le chevalier cinglé, elle s’ennuie de lui. Georges arrive tout joyeux mais c’est pour apprendre qu’il doit partir en expédition avec l’agaçant mari de Marie..

Un album loufoque et drôle, dont le ton est en complet décalage avec celui des histoires traditionnelles de princesses, de dragons et de chevaliers. Le dragon veille sur la princesse plutôt que de la dévorer, et s’il pouvait éliminer son prince fatigant il le ferait ! Le texte est plein de verve, et l’illustration lui rend la pareille.

Geoffroy de Pennart, Jules, le chevalier agaçant, Ecole des loisirs, 2015, 978-2-211-22218-1

Les lions ne mangent pas de croquettes, d’André Bouchard

Les lions ne mangent pas de croquettes par BouchardSuite au refus de ses parents d’adopter un chien ou un chat, Clémence, qui est une petite fille obéissante, adopte un lion. C’est très pratique un lion, quand on est tête en l’air, et qu’on ne le surveille pas beaucoup ; il se nourrit tout seul et fait ses besoins dans les voitures décapotables. Au bout d’un moment, Clémence va finir par s’apercevoir que beaucoup de personnes autour d’elle disparaissent…

Dans cet album caustique, au trait fin et un peu caricatural, on a envie de crier à Clémence « Attention ! ». Mais Clémence tête-en-l’air se promène un peu partout avec son lion en laisse, jusqu’à la dernière page, particulièrement savoureuse… A partir de 5 ans.

André Bouchard, les lions ne mangent pas de croquettes, Seuil jeunesse, 2012, 9782021076903

Kurt et le poisson, d’Erlend Loe

Kurt et le Poisson par LoeKurt travaille sur le port, avec son chariot élévateur transpalette. Un jour, sur le port, il trouve un poisson. Mais alors, un très gros poisson. Il le ramène chez lui. Et avec sa famille, il décide de partir en voyage, nourris par l’énorme poisson, sur le chariot élévateur transpalette.

Dans un style naïf, proche de l’oral, une histoire où le ressort de l’action est un « Et si ? » lancé par un des personnages. C’est loufoque, parfois absurde, et ça ne se prend pas la tête. Au final, l’histoire amuse autant les enfants que les grands, qui peuvent voir dans ce voyage le tour du monde d’un Candide moderne.

Erlend Loe, Kurt et le poisson, La joie de lire, 2006, 9782882583435

Ours qui lit, d’Eric Pintus et Martine Bourre

Ours qui lit par PintusOurs, confortablement installé dans la forêt, contre un arbre, lit tranquillement. Du coup, il est énervé quand les animaux, loup, cerf, renard, blaireau, l’interrompent pour lui poser des questions. Pour tous, la punition est… expéditive. Seul le lapin, petit et malin, a une autre approche et sait échanger sans risque avec l’ours qui lit…

Dans un récit sous forme de randonnée, l’ours aligne les victimes, dans une même journée ! C’est cruel, mais aussi drôle et cocasse. Les illustrations sont merveilleuses, toutes en textures et en reliefs. Un album à lire et à relire.

Eric Pintus, Martine Bourre, Ours qui lit, Didier jeunesse, 2009, 978-2-278-05671-2