Les trois vies d’Antoine Anacharsis, d’Alex Cousseau

Les trois vies d'Antoine Anacharsis par CousseauL’histoire commence alors que le héros, Taan, ou Antoine, est lové dans le ventre de sa mère. Arraché à son île natale, celle-ci est vendue comme esclave. Commence alors pour Antoine un voyage à travers les océans et les continents, un long voyage guidé par un médaillon mystérieux, à la recherche du trésor de son ancêtre, le pirate Olivier Levasseur.

« Je vais naître trois fois. A l’âge de 16 ans, on me tranchera la langue, mais rien ne m’empêchera de raconter mon histoire jusqu’au bout. Rien ni personne. Je vivrai. Je mourrai, et puis je renaîtrai. »

Antoine commence à nous parler lové dans le ventre de sa mère. Et cette voix, mêlée à la voix maternelle, devient le fil de cette épopée : c’est le fil qui relie Antoine à ses ancêtres et à une île perdue dans l’océan Indien, le fil qui l’entraîne à la recherche d’un trésor perdu. Cette quête le mène à travers les continents et les mers du Sud, jusqu’à la déraison… et jusqu’au seuil de l’âge adulte. Et quand Antoine se tait, au terme de ce roman initiatique envoûtant, la puissance et la poésie de son histoire continuent longtemps d’habiter le lecteur.

Alex Cousseau, Les trois vies d’Antoine Anacharsis, Rouergue, 2011, 9782812604355

100 jours en enfer, de Robert Muchamore

Cherub, tome 1 : 100 jours en enfer  par MuchamoreJames, placé dans un orphelinat sordide à la mort de sa mère, ne tarde pas à tomber dans la délinquance. Il est alors recruté par Cherub et va suivre un éprouvant programme d’entraînement avant de se voir confier sa première mission d’agent secret. Sera-t-il capable de résister 100 jours? 100 jours en enfer…

Un roman rapide et haletant de la série à succès Chérub, auquel on peut reprocher des personnages peu approfondis et un rythme assez haché. Cela reste une lecture facile et agréable : vite lu, vite oublié.

Robert Muchamore, 100 jours en enfer, Casterman, 2009, 9782203020641

Uglies, de Scott Westerfeld

Uglies par WesterfeldTally attend ses 16 ans avec impatience : une opération chirurgicale la fera passer du statut de « ugly » (moche) à celui de « pretty » (belle). Elle n’aura alors plus qu’une seule préoccupation : s’amuser… Mais quelques jours avant son anniversaire, elle se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Elle découvre alors que la transformation en « pretty » affecte aussi le cerveau et qu’elle est l’occasion d’une manipulation généralisée… Un roman à charge contre le culte de la beauté.

Un roman d’anticipation captivant, que l’on a du mal à refermer une fois ouvert. Il a en plus le mérite de nous faire réfléchir : à la beauté, au libre arbitre, mais aussi à l’amitié et à la trahison, à la liberté et à la responsabilité. Ce premier tome de la série a remporté de nombreux prix littéraires aux Etats-Unis.

Scott Westerfeld, Uglies, Presses Pocket, 2007, 9782266159241

Un autre que moi, de Bernard Friot

Un autre que moi par FriotUn jeune lycéen raconte sa vie d’interne au lycée. Chaque semaine pour lui c’est le même rituel. Il doit prendre le bus pour aller à la gare puis le train et enfin marcher dix minutes pour atteindre le lycée. Il a des difficultés à s’adapter à sa vie d’interne. Timide, mal dans sa peau, il a l’impression de jouer un rôle…

« C’est encore loin ? Ca dure encore longtemps ? Autour de moi, ils vont tous à un rythme différent, je ne sais pas à quel pas marcher. Alors, je reste immobile à les regarder. Et j’attends. Je n’attends rien, ni personne. J’attends que ça se termine. Je n’imagine pas l’avenir, même pas demain, même pas tout à l’heure. Et maintenant n’a pas d’existence… »
Routine, sentiment d’abandon, de solitude, d’étrangeté même : tout est dit en finesse, sans qu’il se passe grand chose, car justement dans ce roman le vide est central. C’est le journal d’un adolescent qui a peur d’être à côté de sa vie.

Bernard Friot, Un autre que moi, De la Martinière, 2003, 9782732430195

La Déclaration : l’histoire d’Anna, de Gemma Malley

Anna est une « Surplus », une jeune fille qui, selon les lois de la Déclaration, n’aurait pas dû La Déclaration : L'Histoire d'Anna par Malleynaître, et vit enfermée dans un orphelinat en attendant de pouvoir servir une maison de « Légaux » à l’Extérieur. Nous sommes en 2140, et, dans une société où des pilules de Longévité ont donné aux adultes l’immortalité, les enfants n’ont pas de place. Arrive alors Peter, qui va faire découvrir à Anna l’existence d’une résistance, le Réseau Souterrain.

« Ils aiment les choses telles qu’elles sont, immuables, et ils ont peur du changement, alors ils le suppriment. » Un univers très sombre et très cohérent, où les enfants, appelés Surplus, n’ont pas leur place. Malgré quelques lieux communs, ce roman est vraiment prenant et se lit très facilement. L’auteur sait mettre en place un suspense qui s’amplifie chapitre après chapitre.

Le deuxième tome de la série est bien en dessous, malheureusement…

Gemma Malley, La Déclaration : l’histoire d’Anna, Naïve, 2007, 9872350211220

L’île des rêves interdits, de Monica Hugues

L'île des rêves interdits par HughesSur l’île d’Ariban, l’imagination est interdite. On ne doit jamais raconter ses rêves : c’est une des nombreuses règles imposées par les anciens du village. Colin s’inquiète pour sa soeur, qui fait sans cesse des cauchemars. Si les anciens l’apprenaient, elle serait chassée définitivement de l’île. L’arrivée d’une étrangère va bouleverser ces traditions de la communauté.

Colin n’est pas vraiment un héros : il est calculateur et pense avant tout à son propre intérêt. S’il sauve la vie de l’Etrangère, c’est pour ensuite s’intéresser de près à son mystérieux coffret… La seule personne qui semble compter à ses yeux est sa soeur Etta. Au cours de ce récit captivant, Colin reste longtemps aveuglé par les traditions de l’île. Mais sa soeur est en danger… Un hommage aux contes et aux histoires.

Monica Hugues, L’île des rêves interdits, Centurion, 2000, 9782227739154

La fois où je suis devenu écrivain, de Vincent Cuvellier

La fois où je suis devenu écrivain par CuvellierVincent est un cancre, un fils à problème. Issu d’un milieu populaire, mauvais élève en tout (sauf en français), redoublant à répétition, il se fait virer de son collège et quitte l’école après la troisième. Il enchaîne alors les formations, les stages bidons, les périodes de chômage, les petits boulots. Son rêve ? Devenir écrivain…

« Je ne comprenais pas où j’allais, mais j’y allais. Je savais juste que je vivais un des moments les plus importants de ma vie. Que ça y était, moi le nul, le redoublant, le presque dernier de la classe, le 30e sur 31, j’avais réussi quelque chose. »

Echec scolaire, petits boulots… et puis la réussite : à 16 ans, Vincent publie son premier livre et remporte un prix littéraire ! Un récit autobiographique court, frais, authentique.

Vincent Cuvellier, La fois où je suis devenu écrivain, Rouergue, collection DoAdo, 2012, 9782812603327

René, de Disiz

René par DisizFrance, 2025. Après des anées de répression contre les populations des banlieues et une guerre civile éclair, l’extrême droite est parvenue au pouvoir et s’est radicalisée. C’est dans ce monde que vit le timide René. Entraîné par Edgar, un jeune délinquant drôle, obsédé, incontrôlable, il vit son été des « premières fois ». Pris dans la violence des bandes adolescentes, il assiste à un meurtre dont Edgar sera le seul accusé. René sait qu’il doit vaincre sa lâcheté et rétablir la vérité des faits. Mais cette vérité, la connaît-il vraiment ?

Disiz a des talents de conteur, et donne une réelle dimension à ses personnages. On s’attache forcément à René, gamin timide, doux, complexe… Son parcours est dur, chaotique, mais aussi marqué par de belles rencontres. Cette lecture peut marquer, et fait espérer un monde plus juste.

Disiz, René, Denoël, 2012, 9782207112847

La vague, de Todd Strasser

La vague par StrasserPour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « la Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action ». En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

Ce roman rappelle les leçons de la Seconde guerre mondiale : exercer toujours son esprit critique, rester vigilant à toute forme d’embrigadement… J’aurais cependant aimé que les mécanismes qui ont poussés les élèves à se joindre au groupe soient plus clairement montrés. Un livre simple et accessible.

Todd Strasser, La vague, Pocket, 2012, 9782266185691

Skeleton Creek : psychose, de Patrick Carman

(Skeleton Creek) By Carman, Patrick (Author) Hardcover on (02 , 2009) par CarmanQuels étranges phénomènes se cachent dans les profondeurs de Skeleton Creek ? Ryan, féru d’écriture, et Sarah, passionnée de vidéo, sont déterminés à le découvrir à leurs risques et périls.

Un roman qui ressemble à un journal intime, et qui invite le lecteur, chapitre après chapitre, à regarder des vidéos sur Internet pour compléter la lecture…Voilà une forme originale, prometteuse. Mais le contenu est décevant : l’ambiance inquiétante, les vidéos de type « Projet Blair Witch », c’est du déjà vu… et le style ni les personnages ne permettent pas d’emmener le lecteur. Tant pis !

Patrick Carman, Skeleton Creek : psychose, Bayard jeunesse, 2011, 9782747033626